Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Moi : Tara, berger belge malinois
  • Moi : Tara, berger belge malinois
  • : Découvrez l'univers fascinant d'un berger belge malinois destiné à faire du sport canin. Du chiot à l'âge adulte, venez partager ses folies, ses bêtises ou ses exploits !
  • Contact

Texte libre

Blogs de poilus :

Le site de "Fils", mon papa. Un chien d'exception comme A'Tim, son grand-père...


Labakutch
Le blog de houba sur ses magnifiques Labradors

 

Angie du domaine Saint-Martin
Un superbe Rottweiler bien dans ses poils ! 


Les Laekenois d'Eroudur


Les Laekenois du Goupil le Fol


Les Chiens d'Amour de Nadine : cinq Cavalier King Charles et un Scottish Terrier



Sites de photographie...

...à voir ABSOLUMENT !

www.cindyjeannon.com

 

http://jp.frippiat.be/

 

Sites de protection animale :



Le site de Massacre Animal :

 


 

Blogs en chansons :

sarah.mclachlan.burning.slow
Je fonds ! 

Bonjour et bienvenue sur le blog !

Que vous soyez amateur de sport canin, cynophile averti ou tout simplement amoureux de la gent canine, détendez-vous et parcourez les différents articles afin de découvrir les aventures de Tara !

J'espère que ce blog attirera votre attention et qu'il saura vous divertir le temps d'un moment....

Merci pour votre visite. N'hésitez pas à me laisser vos commentaires ou à signer le Livre d'Or.

Les critiques constructives ne peuvent qu'améliorer ce blog créé avec passion.   

Archives

Texte libre

N'hésitez pas à signer mon livre d'Or ou à me laisser un commentaire (en cliquant sur le lien au bas des articles) et MERCI pour votre visite ! 

 BLOGOMETRE :

Vous faites partie des   visiteurs sympas qui sont passés me voir ! Merci... 

10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 00:00

Une fois les formalités administratives et la préparation du terrain terminées, nous avons très vite débuté les entraînements. Quel pied ! Je m'éclate comme une folle. J'ai d'ailleurs beaucoup de mal à freiner mon tempérament et lorsqu'il s'agit de franchir les obstacles aux côtés de ma maîtresse, je ne peux m'empêcher de faire une échappée fulgurante et de lui mettre quatre secondes dans la vue à la ligne d'arrivée !

Le 25 mai 2008, nous nous sommes rendus en Allemagne pour mon premier concours ! 220 bornes jusque Kempen Voesch près de Duisburg. On m’a arrachée de mon panier douillet à 5h30 du mat un dimanche matin !! Un peu fêlée ma maîtresse… Heureusement que j’ai pu terminer ma nuit dans la voiture.

J’y ai concouru en VK1 (Vierkampf 1) ; une discipline du THS qui comprend une épreuve d’obéissance et trois épreuves de sport.

Habituée à la rigueur de l’entraînement à l’obéissance au club, j’ai obtenu 55 ( ?) points sur 60. Voici quelques clichés de l’épreuve…

Présentation devant Môônsieur-le-juge, masqué sur la photo par notre éminent Président du club venu assimiler le système de cotation et apprendre les ficelles du métier !

Marche au pied d’abord avec la laisse…

Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

La même chose sans laisse. Ici, les dix pas de course :

Super concentrées les nanas !

Assis libre :

Et pour terminer,  le couché libre…

…avant de revenir  au pied au signal du juge. L’obéissance terminée, on me remet la laisse avant d’obtenir le résultat du juge.

 

55 sur 60… Pas mal du tout !

C’est après que les choses sérieuses commencent ! Du moins pour ma maîtresse qui s’en va chausser ses godasses de foot et se préparer à échauffer tout son gras. Moi je ne me fais pas de soucis, vivement que je me défoule enfin !

Et donc pour le THS… heu… c’est un peu n’importe quoi ! Au saut de trois haies consécutives, non seulement j’en franchi une sur deux mais je ne reste pas au pied et je ne passe pas entre les piquets délimités par la ligne d’arrivée ! Cela coûte cher en secondes mais je n’en peux rien si ma maîtresse ne court pas aussi vite que moi !

Au départ, ça se passe bien…

Et puis là, groooosse faute ! Oops ! Ca ne m’était jamais arrivé d’éviter une haie… Il a fallu attendre mon premier concours pour faire des bêtises !

On attend ensuite notre tour pour faire l’épreuve du slalom…

C’est parti mon kiki ! Ca on fait très bien J

Je reste au pied jusqu’au bout, en franchissant bien les portes…

 

Cela nous permet de combler notre retard vu ma prestation moyenne au saut de haies !

Et là, j’attends mon tour pour passer une seconde fois. Eh oui, à part l’obéissance, toutes les épreuves physiques du Vierkampf 1 doivent être exécutées deux fois !!

Ultime épreuve du Vierkampf 1 en THS : le saut d’obstacles. Nous voici au départ…

 

Ca c’est le pied ! Je vooooooooole !!

Ma maîtresse qui traîne derrière fait que je me retourne pour faire semblant de l’attendre (vu qu’elle crie « piiiiiiiiiiiéééééé » entre deux bouffées d’oxygène !) et du coup, je rate le tonneau ! A nouveau, quelques points s’envolent mais grâce au slalom où on va très vite, on ne se retrouve pas dans le fond du classement.

  

Le résultat est même plutôt honorable vu qu’à notre grande surprise, nous terminons premières dans notre classe d’âge (AK30) avec un total de 253 points sur 300 !!

Ici à la remise des prix :



Un diplôme pour ma maîtresse et un grooooooos noeud pour moi comme cadeau ! Ah c'est cool le THS ! 

 

La motivation est toujours à son comble et nous attendons les prochains concours avec impatience… mais il va falloir bosser !

Quand je vous disais que le THS était destiné à tout le monde... Voici quelques photos des poilus ayant pris part à la compétition...



Longues jambes, longues foulées... ça aide ! Et le Labrador n'a pas de souci pour suivre !!



Dur, dur ! Mais on y va à son rythme... Moi je dis "Bravo" !



Chiens de toutes races... "Allez, foooooonnnce, je te suis !"



Chiens de toutes tailles...



Chiens de tous âges... Celui-ci à 10 ans ! Et ce n'est pas le moins rapide !!



"Hé... attend, j'ai encore envie d'y aller moi !!"



Vue du terrain lors de la mise en place du CSC (relais de trois équipes) :



Ca plaît à tout le monde, l'ambiance y est conviviale et sympathique et l'accueil du HSC Kempen vis-a-vis de notre club fut très chaleureux.

De plus, c'est tout bénéfice pour moi car je dois m'habituer à cotoyer d'autres poilus sans crainte... et ça rooouuuule !!

 

Repost 0
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 00:00

Je parie que vous suivez mes exploits sportifs (de débutante !) sans même savoir vraiment de quoi je cause !

Je vous ai expliqué dans un article précédent mon parcours scolaire atypique... Pour les cancres qui ne suivent pas, en voici un bref historique :

J'ai commencé par les cours des "toutis" (entendez "chiots"). J'étais la dernière de la classe et je ne faisais pas mes devoirs...

Des questions ?



Non ?

Très bien !

Ensuite, j'ai fait du RCI... Ha ha, déjà c'est une colle, je suis sûre que vous ne savez même pas ce que ça veut dire !
Ne cherchez pas dans le dictionnaire, vous pourriez surchauffer votre neurone...

Le RCI ne veut pas dire "Roméo Cherche Idylle" mais plutôt "Réglement de Concours International". L'un est un peu plus explicite que l'autre mais n'a rien à voir, d'accord ! Alors en résumé, il s'agit d'un sport canin regroupant trois disciplines : l'obéissance, le pistage et le mordant.
Là, c'est un peu plus clair... quoique... y'en a peut-être qui ne savent pas ce qu'est le pistage... (non, ce n'est PAS aller à la cueillette des pistaches !!!).

Le RCI m'allait plutôt bien. Disciplinée en obéissance...



à l'affût de toutes les petites saucisses en entraînement au pistage...



et surexcitée à l'idée de m'emparer de la manche au mordant...



j'évoluais bien sauf que... trouillarde de première (oui bon, ça va, je l'avoue !), j'ai laissé tomber le mordant car j'aurais préféré que la manche s'agite toute seule, sans pantin gesticulant avec son bâton derrière !

Du coup, faute de pouvoir calmer mes instincts, je deviens pluridisciplinaire en pratiquant, d'une part, seulement l'obéissance en RCI et, d'autre part, un nouveau sport fraîchement importé d'Allemagne : le THS (TurnierHundeSport).

    

Et là, c'est fini de faire le boulot toute seule. Ma maîtresse va elle aussi devoir bouger tout son gras ! 


    
Pour mieux s'y retrouver, je vous explique en quoi ça consiste :

Né en Allemagne, le TurnierHundeSport, aussi appelé THS est, littéralement, un tournoi de sport canin destiné aux chiens de toutes races et aux personnes de tous âges...


...ce qui explique sa popularité grandissante. (Cela dit, il n'est pas indispensable de ressembler à son chien !!)

Similaire à l’Agility en certains points, il propose néanmoins plus de disciplines et exige une grande complicité entre le chien et son maître qui -lui aussi- devra s’adonner à un entraînement physique puisqu’il court en permanence aux côtés de son compagnon à quatre pattes.

Maître et chien forment donc un tandem, une équipe soudée : l’un ne peut prétendre à un résultat sans le travail de l’autre et vice-versa…

Le THS est une forme « d’athlétisme avec le chien » et sous ce terme générique, on distingue un certain nombre de disciplines :

1.     Cross-country en 2.000 et 5.000 mètres

2.     Vierkampf 1 et 2 : tournoi de quatre disciplines : obéissance, saut de haies, slalom et saut d’obstacles

3.     Shorty : parcours en X effectué par deux équipes (1 équipe = le maître et son chien).

4.     CSC (Combinations-Speed-Cup) : épreuve relayée par 3 équipes. Obéissance requise.

5.     QSC (Qualifications-Speed-Cup) : duel effectué par 2 équipes sur un parcours identique. Obéissance requise.

L’absence de faute sur le parcours et le temps chronométré sont décisifs pour la victoire dans une classe d’âge (AK ou Altersklasse) donnée :

 

Altersklasse (AK) = Classe d'âge

10

11

15

19

30

41

51

61

jusque
10 ans

11–14 ans

15–18 ans

19-29 ans

30-40 ans

41-50 ans

51-60 ans

à partir de 61 ans


Les hommes (männlich) et les femmes (weiblich) sont évalués séparément et peuvent s’inscrire pour la (les) discipline(s) qui leur convient (conviennent) au mieux. Par exemple, j’ai commencé par le Vierkampf 1, puis j’ai une fois participé à une épreuve de CSC par équipes de trois… et peut-être ferai-je un jour du cross-country !

Ma maîtresse ayant passé le cap de la trentaine depuis un bon moment, on concourt donc dans la classe d'âge : AK 30. Comme c'est une nana comme moi, on peut aussi notifier de la sorte : w30.

 

Description des disciplines :

1.     CROSS-COUNTRY

L’épreuve du cross-country sur 2.000 ou 5.000 mètres au choix se déroule en dehors du terrain d’exercices, le plus souvent en forêt ou sur des chemins rarement asphaltés. Le chien est tenu en laisse et doit faire preuve d’une bonne sociabilité vu qu’il peut être amené a doubler d’autres concurrents durant la course. Ici comme dans les autres disciplines, l’obéissance et le bon comportement de base du chien sont les garants d’une réussite et de la satisfaction du maître durant l’épreuve.

C’est le concurrent le plus rapide dans sa catégorie d’âge qui remporte l’épreuve.

 

2.     VIERKAMPF 1 / VIERKAMPF 2

C’est la discipline reine du THS et celle que je pratique ! Elle comprend les éléments suivants : l’obéissance, le saut de haies, le slalom et la course d’obstacles. C’est en quelque sorte un « quadriathlon » du sport canin qui compte beaucoup d’adeptes…

Chaque épreuve en dehors de l’obéissance est à exécuter deux fois (ça surprend quand vous ne le saviez pas lors du premier concours !!!) et sans laisse.

Le Vierkampf 2 ne peut être pratiqué qu’après avoir satisfait à un pointage suffisant lors de trois concours minimum en Vierkampf 1. Les différences sont détaillées ci-après.

a) L’obéissance

Sans obéissance, on n’arrive à rien dans le sport canin ! C’est donc logiquement que cette épreuve fait partie du THS. Le programme est similaire à la « Begleithund » : épreuve d’obéissance que j’ai passée pour obtenir mon brevet de « chien-bien-élevé » !

 

Les exercices comprennent la marche au pied avec des changements de direction et d’allure ainsi que la suite sans laisse (mêmes exercices). Suit l’assis et le couché en mouvement ainsi que le rappel au pied pour terminer l’exercice.

En Vierkampf 2, l’exercice du debout en mouvement est à exécuter en complément.

b) Le saut de haies

Cette discipline exige deux qualités sportives : la vitesse et la puissance. Alors que les concurrents doivent s’entraîner régulièrement pour espérer faire des chronos, nous les chiens avons déjà ça dans le sang !

En Vierkampf 1, sur une longueur totale de 50 mètres, trois haies de 40 cm de hauteur sont placées à 10 mètres d’intervalle.



Tandis que le chien franchit les haies, le conducteur doit courir en parallèle mais ils doivent impérativement rester côte-à-côte sous peine d’avoir 4 points de pénalité par haie !



Le parcours est exécuté deux fois et le temps total est repris au classement général.

Le saut de haies en Vierkampf 2 est constitué d’un seul passage sur une distance de 2 x 40 mètres, garni de six obstacles au total. La sportivité du conducteur est accrue car il est aussi tenu de sauter les haies avec son chien.

 

c) Le slalom

Le slalom est une course en zig-zag sur une distance de 75 mètres. Le maître et son chien doivent passer les « portes » délimitées par deux piquets d’1m40 de large. L’épreuve est identique en Vierkampf 2 et doit être exécutée deux fois.

 

d) La course d’obstacles

Le parcours en ligne droite est long de 75 mètres et garni de huit obstacles, toujours placés dans le même ordre. Seul le chien franchit les obstacles sans devoir rester près du maître mais il ne peut en éviter et doit franchir la porte d’arrivée délimitée par deux piquets au bout du parcours. Le chrono est stoppé dès que le moins rapide a franchi l’arrivée… et malgré que nous les poilus devons passer tous ces obstacles, nous arrivons toujours les premiers !

Le parcours est composé des obstacles suivants : une haie, une palissade, un tunnel rectangulaire rigide, un long banc, un tonneau, un pneu, une double-haie pour un saut en longueur et une haie simple.

L’épreuve est identique en Vierkampf 2 et doit être exécutée deux fois.

 

3.     SHORTY

Il s’agit d’un parcours par équipes de deux sur un tracé en forme de X. Il y a donc deux sections parcourues l’une après l’autre. Le maître court aux côtés de son chien qui franchit les obstacles.

 

4.     CSC (Combinations-Speed-Cup) 

Course exécutée en relais par trois équipes (où une équipe = le maître et son chien) sur un parcours divisé en trois sections truffées d’obstacles divers. Chaque conducteur et son chien se placent au départ de leur section. La première équipe s’élance et dès qu’elle franchit l’arrivée, la seconde équipe s’élance à son tour avant de permettre, en franchissant l’arrivée de sa propre section, de donner le départ à la dernière équipe.

 

Cela paraît compliqué mais c’est très chouette comme formule, d’autant que cela fait appel à l’esprit sportif partagé au contraire d’un effort individuel propre aux autres disciplines.

5.     QSC (Qualifications-Speed-Cup)

Il s’agit d’une variation du tournoi de sport canin basée sur le principe du « KO ». Deux équipes s’affrontent côte-à-côte sur un parcours identique et le plus rapide l’emporte !

Le point de départ est donné sur une table basse et chaque chien s’élance en même temps avec son maître afin de parcourir une série de huit obstacles identiques montés en parallèle sur le terrain. Le chrono est stoppé à l’arrivée dés que le chien atteint de nouveau la table basse. Un duel très motivant !

 

Pour conclure…

Le THS étant pluridisciplinaire et destiné aux chiens de toutes races et aux personnes de tous âges, gageons que ce sport s’étende au-delà de la frontière allemande pour conquérir d’autres pays d’Europe et pourquoi pas un jour être reconnu par la FCI (Fédération Cynologique Internationale). Voici une discipline qui devrait combler bon nombre de personnes qui cherchent à se dépenser utilement, à accroître la complicité qu’ils ont avec leur chien tout en développant leurs capacités physiques, leur aptitude à éduquer leur animal, leur esprit sportif et leur bonne humeur !

Encore faut-il bien sûr que des clubs d’éducation canine ou de dressage s’ouvrent à ce sport et fassent les démarches nécessaires à la mise en place d’une telle structure… mais quand on veut, on peut !

A ce propos, qu’en est-il au Luxembourg ?

On peut considérer que l'A.C.P.G. d'Ettelbrück est le pionnier du THS au Luxembourg ! Avant de voir d'autres clubs adopter cette nouvelle discipline sur le territoire, il faudra encore patienter. Cela dit, le plus dur a été fait : glaner un maximum d'informations en Allemagne, assimiler les règlements propres à chaque épreuve et contacter la Centrale Luxembourgeoise du Sport pour Chiens d’Utilité afin de faire les démarches administratives nécessaires. Il a ensuite été nécessaire de construire le matériel et les obstacles conformément aux dimensions exigées par le règlement et de commencer l’entraînement avec une dizaine de participants qui, comme moi, croient en l’avenir d’une telle discipline au Luxembourg.

En vue de développer ce sport dans tout le pays, il suffit donc de venir faire un tour chez nous, vous serez vite convaincus !

Nous ferons des démonstrations et prévoyons d'ores et déjà d'organiser un championnat national au mois de novembre.

Vous allez me dire : "à quoi bon s'il n'y a qu’un club participant ?!". Eh bien justement : "L'important, c'est de participer !!". J'ajouterai que le mérite appartient à celui qui commence, même si on fait mieux après !

Il faut une sacrée dose de motivation pour partir de zéro, pour littéralement amener un nouveau sport au Luxembourg et se donner à fond pour le faire découvrir à des gens parfois gagnés d’un scepticisme éloquent lorsqu’on leur propose une nouveauté ! L’engouement d’un tas de personnes au club, du Président au pratiquant assidu en passant par un grand nombre de volontaires et de bénévoles ayant mis la main à la pâte pour tout mettre en place à contribué à mener à bien un projet ambitieux et intelligent pour le plus grand bonheur de tous !

Ce n’est pas compliqué quand on est Passionné !



Restez branchés pour découvrir nos performances lors de notre premier concours !   


 

Repost 0
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 18:37

Pourquoi faut-il toujours que l'Homme se mette en tête de réaliser de grandes choses afin de prouver à son voisin que ce n'est pas impossible ou pour se surpasser lui-même ?

Il n'a pas d'ailes mais il lui faut construire des engins pour trouver une alternative à son handicap !

Il n'a pas de branchies mais il lui faut savoir nager ou rester en apnée sous l'eau pendant de longues minutes !

Moi je n'ai rien demandé à personne et on voudrait que je naaaaaaaaaage !!

Pfffff !

Quand je vois Loulou évoluer dans l'eau, je me dis que ça doit être fun mais je préfère de loin le foot ou le rugby. Filez-moi un ballon et vous verrez comme je suis capable de dribbler comme l'éclair ! J

Assez discuté, ça ne sert à rien. J'enfile mon plus beau bikini et nous voilà partis pour une petite leçon de natation... On m'a annoncé que Loulou serait mon maître-nageur. Cela ne me rassure qu'à moitié !

Déjà, il faut que je fasse trempette pour sonder la température ! 
Hein, quoi ? Ouiiiii, j'y vais. Dans une minute et demie !!



D'abord, j'aimerais un peu regarder comment fait Loulou...



Bon, ça à l'air fastoche ! Je vais attendre qu'il ramène le bois sur la berge. On verra ensuite !

Loulou-nage.jpg

Allez viens Loulou, passe-moi le bois que je m'amuse un peu !
Le premier qui me pousse, je le croque ! 



Ce n'était qu'une petite mise en pattes. Loulou me fait venir dans l'eau à présent. Il m'a dit que j'aurais toujours patte alors je m'y risque.
Regardez bien le p'tit truc blond qui flotte au loin... c'est Loulou !
Et arrêtez de me dire d'y aller, je suis à moitié dedans, ce n'est déjà pas si mal !!



Leçon n°3 : faire semblant qu'on est courageuse :
Ah ben, je ne coule pas, c'est cool !



Loulouuuuuuuu, tu ne m'avais pas dit qu'il y avait un trouuuuuuuu !!



Sortons de là vite fait ! Je ne nage pas encore, je fais des bonds mais ça me plaît beaucoup !

Après quelques exercices et en suivant les conseils de mon maître-nageur, j'y prends beaucoup de plaisir et je ramène souvent le bois (que j'ai piqué à Loulou au préalable) !



Ce n'est pas un gros rat, c'est moi !!



Après la leçon, Loulou a demandé de faire quelques brasses sans moi, manière de profiter de son sport favori.



Tandis qu'il savoure l'avantage d'avoir les pattes palmées et avant de s'extirper de l'eau, je me suis défoulée avec un p'tit bout de forêt le long de la berge...

bois1.jpg





Mais qu'est-ce que tu fabriques Loulou ?

regard.jpg

Eh bien après la baignade, j'ai pour habitude de me frictionner le corps en guise de massage !



s--quence2.jpg

Et hop ! Une petite roulade !



Il n'est pas net ce poilu !



Dis pas de bêtises, essaie !!



roulade-tara-copie-1.jpg 

Ah ouais, c'est pas mal, ça fait du bien !



Eh bien, j'en aurai appris un rayon... ou plutôt une vague aujour'dhui ! Mon maître-nageur a bien mérité le surnom de "Louloutre" !!

Vivement la prochaine fois que je plonge à nouveau dans l'Our, je me suis bien amusée !
Repost 0
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 21:10

Le 21 juillet 2007 fut un grand événement pour le club de dressage "Les Amis du Chien de Police et de Garde" d'Ettelbrück. En effet, dans le cadre de la célébration du centenaire de la ville, le club en a profité pour aussi fêter son trentième anniversaire en organisant un Concours International de Défense :

La clémence de la météo et l'engouement de la trentaine de participants n'ont pas été étrangers à la réussite de l'événement.

La compétition était divisée en trois catégories d'une exigeance croissante. Il y avait huit concurrents en Classe1, deux concurrents en Classe2 et dix-neuf concurrents en Classe3. A noter que les chiens du club participant au concours pratiquent en fait le RCI (Réglement de Concours International). Ce sport canin englobe trois disciplines : le pistage, l'obéissance et le mordant. Cela dit, il n'y a que le mordant (la défense) qui était représenté ce jour-là.

L'objectif pour le chien et son conducteur consistait à débusquer l'homme d'attaque dissimulé derrière une cachette en forme de tepee. Le chien parcourt donc le terrain en zigzag pour tourner autour des cinq premières cachettes situées le long d'un terrain de football (en Classe3) :

3375-course-cachette.jpg 3589-tour-cachette.jpg

Dès qu'il a trouvé le figurant dans la sixième cachette, le chien doit aboyer devant lui sans le toucher jusqu'à ce que son maître revienne vers la cachette et le rappelle au pied :

3590-trouve-HA.jpg 3591-trouve-HA--2-.jpg
3592-trouve-HA--3--aboie.jpg3594-rappel--4-.jpg 

Le figurant peut alors quitter sa cachette et se positionner sur le terrain en vue de faire une attaque fuyante :



le maître place son chien en position couchée à quelques mètres de l'homme d'attaque et dès qu'il tente de s'enfuir, le chien se jette sur lui pour mordre la manche en toile :

3498-d--part.jpg  

Le figurant travaille le chien avant de s'immobiliser. 

3876-vue-de-face.jpg

Le maître doit alors donner ordre à son chien de lâcher prise directement :

3532-belle-cessation.jpg

L'homme d'attaque se fait menaçant et le chien réagit au quart de tour pour se jeter sur la manche :

3644-belle-prise-fond-de-gueule.jpg

Lorsque le figurant s'immobilise à nouveau, le chien lâche prise sur ordre. Son maître le rejoint et il doit ensuite escorter l'homme d'attaque jusqu'au juge pour lui remettre la matraque.

3422-conduite.jpg 

En Classe3, le chien doit parcourir toutes les cachettes au préalable, tandis qu'en Classe2, le chien fait le tour de deux cachettes au préalable et en Classe1, le chien parcourt une seule cachette avant d'arriver à la sixième. Le réglement différe donc sensiblement d'une classe à l'autre.

Ce qui impressionne davantage, c'est l'attaque sur la longue. Le maître et son chien se placent à l'extrémité du terrain et un homme d'attaque différent surgit à l'autre bout en courant vers le chien d'un air menacant. Sur ordre du juge, le maître doit lancer son chien à l'attaque. Pour peu que le chien soit téméraire (il y en a beaucoup !), l'entrée dans la toile est fulgurante et le chien vole littéralement autour de l'homme d'attaque.

3350-saut-gueule-ouverte.jpg 

 

Il est à noter que le travail des trois figurants fut exemplaire. Ce sport nécessite énormément de technique. Il faut savoir profiter de l'élan et de la vélocité du chien pour obtenir un mouvement fluide et donc éviter une blessure à l'animal.

Un tel niveau suppose d'innombrables heures de travail... et cela ne suffit pas toujours. Pour peu que le chien soit peu sûr de lui (comme moi !) ou désorienté face aux changements dont il est peu habitué (terrain, figurants différents,...) il arrive qu'il rate complètement son attaque.

Voici davantage de photos du concours...

Tous ne sont pas téméraires ! 
Le chien ferme les yeux à l'approche de l'homme d'attaque...

3480---vitement.jpg

...ce dernier l'esquive :

3481---vitement2.jpg

L'homme d'attaque débusqué, certains chiens ne peuvent s'empêcher de faire des "jumps" à défaut de pouvoir toucher le figurant :



Mauvaise prise en gueule, le chien lâche la manche :



Travail du chien :

3543-c-est-reparti.jpg

Une belle entrée :

3579-entr--e.jpg

L'homme d'attaque gesticule avant de présenter la manche au chien. Il simule ensuite un coup de matraque et pousse des cris d'homme "des bois" pour tester la bravoure du chien. Cela ne perturbe pas outre mesure cette petite chienne très prometteuse ! You go girl !!

3780-belle-entr--e.jpg

Une autre belle séquence du chien qui a remporté le concours en Classe1 :

3434-Lauxen-vole.jpg

Voici les trois hommes d'attaque récompensés par un joli trophée !

 

De gauche à droite : Chris Husinger (L), John Otten (NL) et Patrick Keil (L).



Voir tous les RESULTATS

Ci-dessous une coupure de presse parue dans "La Voix" :

 

Ainsi qu'une parution dans le "Luxemburger Wort" :

   

Tiens, tiens... je connais ces photos ! 3619-LV.jpg 3334-LW.jpg  La presse s'en est retournée avec nos clichés... Gonflé tout de même ! On demandera des droits d'auteur la prochaine fois, ça fera un petit pécule pour m'acheter des croquettes !!

Au final, ce fut donc une très belle réussite, et la remise des prix a été ponctuée par le discours du président, des invités et des sponsors de l'événement.

Près de 500 photos ont été prises durant le concours. Cela explique en partie la lenteur de création de cet article (enfin, c'est l'excuse de ma maîtresse ! Entre nous, elle n'est pas très rapide !!). Comme ça déborderait de l'article, un tri a été fait et les images de chiens en action ont été compilées dans un nouvel album photo que vous pouvez consulter en cliquant ici

Ma maîtresses s'est chopée un virus juste avant l'événement et elle n'était pas très en forme. Cela dit, elle a eu droit à de très beaux souvenirs : une casquette à l'effigie du club, un T-shirt relatant l'événement et un joli bouquet de fleurs offert par Claude Husinger du club, l'heureux gagnant de la Classe2. Merci Claude ! J

3296-Claude.jpg

En ce qui me concerne, j'ai encore beaucoup de progrès à faire avant d'espérer atteindre un tel niveau. Mais ce n'est pas une fin en soi. Bien que les entraînements soient pris au sérieux, je souhaite surtout prendre du plaisir à me défouler, tout en apprenant quelque chose sur le terrain. En attendant, je me défoule... dans le jardin !

4003-foot.jpg 4023-foot.jpg 4011.jpg 

 

 

Repost 0