Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Moi : Tara, berger belge malinois
  • Moi : Tara, berger belge malinois
  • : Découvrez l'univers fascinant d'un berger belge malinois destiné à faire du sport canin. Du chiot à l'âge adulte, venez partager ses folies, ses bêtises ou ses exploits !
  • Contact

Texte libre

Blogs de poilus :

Le site de "Fils", mon papa. Un chien d'exception comme A'Tim, son grand-père...


Labakutch
Le blog de houba sur ses magnifiques Labradors

 

Angie du domaine Saint-Martin
Un superbe Rottweiler bien dans ses poils ! 


Les Laekenois d'Eroudur


Les Laekenois du Goupil le Fol


Les Chiens d'Amour de Nadine : cinq Cavalier King Charles et un Scottish Terrier



Sites de photographie...

...à voir ABSOLUMENT !

www.cindyjeannon.com

 

http://jp.frippiat.be/

 

Sites de protection animale :



Le site de Massacre Animal :

 


 

Blogs en chansons :

sarah.mclachlan.burning.slow
Je fonds ! 

Bonjour et bienvenue sur le blog !

Que vous soyez amateur de sport canin, cynophile averti ou tout simplement amoureux de la gent canine, détendez-vous et parcourez les différents articles afin de découvrir les aventures de Tara !

J'espère que ce blog attirera votre attention et qu'il saura vous divertir le temps d'un moment....

Merci pour votre visite. N'hésitez pas à me laisser vos commentaires ou à signer le Livre d'Or.

Les critiques constructives ne peuvent qu'améliorer ce blog créé avec passion.   

Archives

Texte libre

N'hésitez pas à signer mon livre d'Or ou à me laisser un commentaire (en cliquant sur le lien au bas des articles) et MERCI pour votre visite ! 

 BLOGOMETRE :

Vous faites partie des   visiteurs sympas qui sont passés me voir ! Merci... 

29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 13:00

J'ai eu une infection ca-ra-bi-née sur le nez ! 

 

Pas juste un gros bouton ou même un furoncle, non, non, bien pire que ça. Mais ne me demandez pas quoi exactement car on l'ignore toujours !

 

C'était le 12 août. Je me suis réveillée avec ça sur le pif !

 

103 101

 

Ma maîtresse était horrifiée et se demandait si durant la nuit, une équipée de Gremlins minuscules ne s'était pas introduite subrepticement dans mon panier pour m'attaquer !

 

102 104

De grosses plaques sanguinolentes trônaient entre mes yeux et mon museau a doublé de volume. Ca faisait un mal de chien ! Direction véto qui ne pouvait nous recevoir que l'après-midi.  D'ici là, j'ai été badigeonnée d'Iso-Bétadine pour tenter de désinfecter les plaies et limiter le saignement... mais sans succès.

 

"Ouhh, ce n'est pas bien" s'est exclamée la vétérinaire !

 

Je ne vous le fait pas dire ! Alors, c'est grave Docteur ?

"Ben, l'ennui... c'est qu'on ne sait pas trop d'où ça vient. Probablement une grave réaction allergique à une piqûre de moustique !"

 

Des Gremlins volants !!!

 

"On peut faire une biopsie mais il faudrait attendre dix jours pour avoir les résultats..."

 

J'ai le temps de me transformer en Boxer !

 

Après une piqûre d'anti-allergique/antibiotique, je rentre bredouille sans rien pouvoir mettre dessus. Tant que ça saigne, faut que ça sorte.

 

105

 

Le lendemain, nouvelle visite chez la véto. Re-piqûre et ça va beaucoup mieux. Le museau est moins gonflé et les croûtes ont pris naissance sur les plaies...

 

106  108 109 107

 

Privée de sport samedi, je m'ennuie un peu dans la voiture malgré une balade avant et après le cours (qui retient ma maîtresse sur le terrain de dressage) et je m'occupe... en m'arrachant les croûtes !

 

Heureusement et grâce surtout aux médicaments, ça se remet plutôt bien, sauf qu'on ne sait pas si mes petits poils noirs repousseront sur le museau.

 

 1013 1015 1016

 1014

 

Sur ce coup, vraiment pas sympas les Gremlins !

 

Mais bon, je ne me plains jamais et en promenade, c'est vite oublié, ça ne m'empêche pas de m'éclater dans les bois !

   1011  10101012

 

M'enfin, faut prêter attention aux bestioles volantes et aux araignées.

 

Faites gaffe et sportez vous bien !

 

 

 

 

 

Repost 0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 22:49

Nous poilus innocents, quadrupèdes candides, boules de poils ne demandant qu'à être choyés, ne décidons pas de la vie.

Nous suivons nos maîtres, pour peu qu'ils veuillent qu'on les accompagne.

Ainsi, durant notre existence, nous passons d'un élevage à une famille d'un genre différent. Nous changeons nos habitudes, apprenons des leçons, développons nos qualités et tentons de nous faire pardonner nos bêtises...

timid


Nous nous efforçons de prendre la vie comme elle vient, dévoués corps et âme à ceux et celles qui nous ont accueilli pour ne jamais faillir à ce pourquoi nous avons été choisis : notre fidélité, notre loyauté, notre compagnie, notre dévouement, notre protection, notre sensibilité,...

 

loyalty rewards dog loyal-dog airman


Il arrive quelquefois que nous ayons à déménager et donc à quitter un territoire que nous avons empreint de notre signature à chaque sortie, de laisser nos copains poilus du quartier et les non moins sympathiques chasses de félins derrière nous.

Mais tant que nous pouvons suivre nos maîtres, tant que nous ne faisons pas partie de ces malheureux qui se retrouvent derrière les barreaux sans jamais connaître le crime dont on les accuse, nous nous adaptons...

abandoned.jpg

Car rien ne compte plus que les soins et l'amour que nous porte notre maître, où que nous allions.

Nous avons bien du mal à comprendre pourquoi les relations humaines ont l'air si compliqué ! Mais cela nous importe peu...

On ne peut changer le sens du vent, mais on peut tourner les voiles. J'ai pris le bateau (au sens figuré) avec ma maîtresse pour d'autres latitudes, ça m'a donné un peu le mal de mer ne sachant pas (encore) nager ! Je ne me sens pas l'âme d'un moussaillon mais j'ai affronté avec elle la tempête et le doute, les vagues et les peurs pour larguer les amarres avant d'accoster le long d'un nouveau rivage.

En fait, nous ne sommes pas allées bien loin et l'issue est favorable, je vous rassure ! Je ne vis plus avec mon copain Gucci mais je le vois encore fréquemment car on s'entend toujours très bien. La bonne entente est de mise et j'ai ainsi davantage de plaisir à le revoir lorsque nous faisons tous ensemble de jolies balades comme par le passé.

J'habite à présent dans l'est du Luxembourg, près de la frontière qui nous sépare de l'Allemagne. Ma maison est beaucoup plus petite, par contre mon jardin est beaucoup plus grand, ce qui m'arrange ! Et en guise d'enclos, j'ai un abri de jardin en bois avec terrasse !

Depuis notre chalet, je n'ai que quelques dizaines de mètres à parcourir avant d'avoir quartier libre dans les forêts de résineux et feuillus, en bordure des prairies ou le long des ruisseaux et falaises qui forment cette magnifique région qu'est le Müllerthal, encore appelée "petite Suisse luxembourgeoise".

5mullerthal-1


C'est notre nouveau chez nous, notre nouveau petit paradis et on s'y sent très bien ! Sur ce coup-là, on ne m'a pas emmenée en bateau  car c'est l'endroit révê pour tout poilu qui -comme moi- aime le calme, le grand air et les beaux paysages offerts par Dame Nature !

 

Vous aurez l'occasion de découvrir mon nouveau territoire mais avant de déménager, nous avons passé deux petits jours à la côte belge pour s'aérer les neurones, faire le vide, remettre les compteurs à zéro, bref se changer les idées.

L'article suivant compilera une série de photos de ce séjour (en gros, que des photos de moi ), à paraître très prochainement !

 

Je m'excuse auprès des quelques fidèles lecteurs du blog pour avoir délaissé la plume pendant de longs mois. Que voulez-vous, j'ai une vie de chien moi ! Ca occupe, et en ce qui me concerne, c'est une vie de chien heureux, dans le bon sens du terme !

 

A très bientôt pour de nouvelles aventures sur un blog qui se veut distrayant sans faire l'étalage de nos émois depuis la vitrine de nos vies...

On n'est pas sur Faceblog ici !

Repost 0
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 13:06

Salut, c'est Tara ! Bon, d'accord, j'ai fait un peu de boudin et délaissé la plume en signe de contestation mais il faut avouer qu'on ne m'a pas ménagée !

Débarquer sans prévenir avec un étranger d'un poil bizarre qui empiète sur mes plates-bandes, s'empare de mes jouets et fait le joli-joli les quatre pattes en l'air dans MON salon,... faut pas se moquer du monde !

Non, mais...

Au début, je n'ai pas trouvé que c'était de bon goût mais j'ai avalé la pilule et j'avoue que Gucci est devenu un super copain !

Il a juste fallu que je le remette un peu en condition...

Ce que vous ne savez pas, c'est que tout le monde a profité de mon mutisme pour me faire passer sur le billard !
Non seulement, on ramène un étranger à la maison mais en plus, comme il y a de fortes chances qu'il tombe amoureux de moi (c'est évident ça !), il est susceptible de me faire avoir des bébés !!!!!

Vous imaginez ? J'ai bien suggéré de plutôt faire couper les bijoux de famille à Gucci mais on m'a convaincue de me faire opérer à sa place en arguant que je n'aurais pas à subir ses assauts, ni à supporter de futures chaleurs qui me gonflent ou à m'occuper de bébés poilus qui vont se pendre à mes oreilles toute la journée et faire pipi partout !

Alors j'ai accepté, sous condition que ce soit le Dr. Eyschen (vous vous souvenez ? La pro du scalpel !) qui s'occupe de mon sort ! Me voilà donc plus légère de quelques grammes puisqu'on m'a aussi enlevé la matrice.


Le premier jour, j'ai eu un mal de chien. Je tremblais dans mon panier, je voulais juste qu'on me laisse tranquille. Inutile même de me donner à manger, j'ai juste bu quelques petites gorgées d'eau...
Pas non plus envie de jouer avec le crollé !


Le lendemain, ça allait déjà beaucoup mieux et je mangeais un petit peu. Par contre, je refusais de porter cet habit de nonne une nuit supplémentaire !

 
Ca me donne chaud, ça me gratouille, j'ai l'air d'un pingouin... enlevez-moi ça !!


10 jours de repos forcé... Pfff ! Comme suite à mon accident, le plus pénible est d'être interdite de promenade sans laisse ou de jeu exubérant dans le jardin.   *Soupir*...

Manque de pot, vu que je devais me reposer, je n'ai pas pu profiter des 25 cm de neige qui sont tombés chez nous en cette fin mars. C'est donc Gucci qui en a tiré parti pour goûter à sa première neige luxembourgeoise.



La neige, c'est Fun !



Tu veux un câlin ? J'arriiiiiiiiiiiive !



Plus sportif qu'il en a l'air !

 

Il est bô mon copain, non ?!

 

Les grands espaces... tout ce qu'on aime !

 

J'ai la claaaasse !

 

Je retourne voir le Dr. Eyschen pour qu'elle m'enlève les fils un samedi matin et tout va pour le mieux ! Ca y est, je suis stérilisée et je ne pourrai jamais donner naissance à des mini-bigoudis ! Mais chuuuut ! On ne va pas le dire à Gucci !!

Il était temps que je me remette sur pattes car je me prépare à faire une démonstration de sport canin et à passer mon premier concours d'obéissance en avril... Faut qu'on s'entraîne !

La suite dans un prochain épisode !
Repost 0
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 20:35

Nous pensions qu'une semaine entière serait au moins nécessaire afin que Tara daigne considérer Gucci comme son nouveau copain. Eh bien, il n'aura pas fallu attendre longtemps !
Tandis que le grand bonhomme prend ses aises et s'approprie gentiment les lieux...

 

Tara lui accorde timidement mais progressivement une place dans son monde...



Pas trop près quand même !

 


Dès le lendemain de leur rencontre, elle réalise que Monsieur Bigoudis ne lui imposera pas l'exclusivité que Kira lui a fait subir. Elle se rend compte de son caractère inoffensif et se sent à nouveau chez elle car elle voyage d'une pièce à l'autre sans hostilité à l'égard de Gucci ! Yesss !  
Ce qui pour nous semble être un pas de géant est en fait venu naturellement de la confiance progressive de Tara et de la bienveillance de Gucci ; bref, de l'alchimie de ces deux caractères que nous voyons s'accorder au fil des heures ! Le temps de réaliser que nous nous posions beaucoup trop de questions alors que c'est eux qui nous donnent des leçons !

Alors, c'est parti ! ON LE GARDE !!!!!! Et aujourd'hui, c'est shopping : il lui faut de la boustifaille, un nouveau jouet et une soucoupe volante !

Ouhh, c'est qu'il y en a de la place pour y mettre toutes mes crolles !..


...ah ouaaaais, fichtrement confortappp ! 


Deux jours plus tard, on n'en croit pas nos yeux, ils jouent ensemble !




On peut d'ores et déjà crier Victoire !!
Plus les jours passent, plus les poilus deviennent copains et c'est un réel plaisir de les voir jouer, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur :

 
Si tu veux le jouet, faudra me prendre avec !


Tu viens ou quoi ?
 

Essaie de m'attraper grand dadet !


Je m'échauffe juste un peu, tu vas voir !



Ha ha, moins fière maintenant ma belle...



Tu m'accordes cette valse ?!



Malgré son air paisible, Gucci sait tenir la cadence et Tara n'a guère plus qu'un bigoudi d'avance lors de leurs sprints incessants ! Ils sont à ce point complices qu'ils n'hésitent pas à détaler ensemble pour chasser on ne sait quelle bestiole. On se fait un sang d'encre, on se demande où ils traînent, Waitingpuis ils reviennent visiblement trèèèès contents, complètement exténués et... balafrés !! Rolling Eyes Ils ont dû se prendre la truffe dans des barbelés et leurs museaux portent encore la trace de leurs bêtises aujourd'hui.     

Gucci le Balafré...

..ou Albator-le-Crollé !



Il va donc falloir penser sérieusement à les garder sous contrôle si on ne veut pas qu'il arrive quelque chose de plus grave. L'accident de Tara nous a bien suffi !

Jour après jour, un lien complice se tisse entre les deux compères et c'est un réel bonheur de les voir jouer, se taquiner ou s'éclater ! Il nous arrive de les surprendre lors de moments de grande intimité...
Viens dans mes pa-pattes que je te file un gros "hug"Big Hug



Et un bisou en prime parce que chtème fort !  Heart Beat 



En attendant une plus grande clémence de la météo pour pouvoir faire davantage de photos à l'extérieur, on ne se prive pas d'immortaliser quelques scènes cocasses qui nous font sourire d'émerveillement !

Un panier pour deux...



C'est quoi ? Un chien à cinq pattes ?



Heu... Il ne serait pas en train de l'avaler toute crue ?


Des questions ?


Ces deux-là, je vous jure qu'ils s'éclatent un MAX !!

A venir très bientôt : des photos de Gucci-le-Magnifique dans sa première neige au Luxembourg !
Repost 0
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 13:36
Tout est organisé pour que la venue de "Signore Gucci d'Eroudur" soit la plus commode possible.

Ainsi, nous avons prévu de faire se rencontrer les deux poilus en terrain neutre, durant une promenade.

Mais il fallait avant tout aller chercher le beau crollé (sans Tara) ! La démarche d'adoption étant différente sachant que le chien n'était pas abandonné, nous en avons eu "gros sur la patate" pour Tine qui voit l'unique mâle de la smala s'en aller vers d'autres horizons...

Avant d'embarquer Gucci, nous avons fait une ballade durant laquelle tous les chiens ont détalé par deux fois comme des dératés vers la nationale qui se trouvait à 300 mètres au moins ! Malgré avoir hurlé comme des possédées pour tenter de les faire revenir, la meute n'en n'a eu que faire de nos cris de désespoir et de notre trouille manifeste ! Heureusement, ils ont tous rebroussé chemin pour revenir vers nous... Ca promet !!

Nous nous sommes remises de cette grosse frayeur de retour chez Tine et après un échange amical et des larmes furtives, Gucci est monté dans le coffre pour un aller simple vers un petit coin de Paradis dans le nord du Luxembourg.

Une escale à Bastogne s'est imposée pour aérer les dessous de bras du bonhomme car il est tombé malade durant le trajet. Son déjeuner est donc mort au combat durant la Bataille des Ardennes !
Le temps de nettoyer la tranchée et de remettre le soldat Bigoudis sur pattes, on enfile notre casque avant de lever le camp et de quitter les croquettes ennemies pour une nouvelle contrée...

Ouf ! Enfin arrivés à destination. Gucci sort de la voiture pour une ballade méritée alors que Tara est emmenée discrètement de la maison et à l'opposé pour enfin se croiser dans une grande prairie.



Certes, ce n'était pas la première fois qu'ils se rencontraient mais ce fut tout aussi explosif ! Gucci s'est mis à aboyer en voyant la p'tite et comme il s'excitait davantage car tenu en laisse, nous avons pris le risque de les lâcher tous les deux... C'était plutôt tendu. Tara montrait les dents, essayait de le distancer et elle s'est retournée quelques fois pour le clapper. A un moment donné, il en eu marre de se faire friter et il l'a remise à sa place ! Je crois qu'elle n'en revient toujours pas !

Alors que Gucci voulait simplement jouer avec la demoiselle...
...Tara essayait de le semer, on aurait dit une course de lévriers ! Ils ont fait des sprints en cercle jusqu'à épuisement ! Elle ne voulait rien savoir du beau crollé et n'hésitait pas à le lui faire comprendre en montrant les dents ! 



La fatigue aidant, Tara s'est ensuite préoccupée de chasser les p'tites souris pendant que Gucci se remettait de son effort physique. "Bon, je fais quoi maintenant car elle n'est pas très copine la nana ?!"



Tara n'ayant plus le "peps" pour le repousser, le retour vers la maison fut plus calme, pour autant que Gucci ne l'approchait pas de trop.

Une fois dans le jardin, Monsieur Bigoudis était moins à l'aise : il se demandait pourquoi il était soudainement parachuté dans un territoire inconnu truffé d'odeurs de fi-fille qui ne sentaient pas comme celles émises par les copines chez Tine ! De même, Tara ne comprenait pas pourquoi on lui avait ramené cet indélicat inconnu dans son propre jardin !


A la maison, première surprise : le grand dadet ne veut pas monter les escaliers ! C'est un berger belge, pas un pékinois... donc plus encombrant à porter !! Il a donc fallu le forçer pour monter toutes les marches...


Alors que Tara boude dans son panier en se demandant combien de temps il allait rester...



...Gu-Gu fait le tour de la maison d'un air réservé. Ainsi, il s'est familiarisé aux différentes pièces de la maison et fait quelques découvertes : un truc qui fait du bruit avec un corps étranger à l'intérieur qui bouge tout seul et qu'on peut voir par le hublot : c'est la machine à pain ! 



Il fait ensuite de nombreuses tentatives d'approche de la demoiselle qui l'évince aussi sec ! D'ailleurs nous entendons régulièrement des dents claquer... manifestation cinglante d'une désapprobation tangible à l'égard du bonhomme qui voudrait juste devenir son copain.

"Les dents de la (j'suis pas dans la) mer(de)"



La tâche sera donc ardue pour lui car Tara n'a pas l'intention de succomber à son charme !

Nous avons une chance inouïe de tomber sur un chien adulte d'un caractère aussi équilibré, doté d'une grande douceur et d'un calme olympien ! Nous pensons déjà que si ça ne peut fonctionner avec lui, ce n'est pas la peine d'essayer avec un autre chien, tellement il est adorable. SmileyCentral.com


La journée passe vite et bien que Gucci se soit fait remettre à sa place brutalement plusieurs fois, il comprend rapidement qu'il lui faudra une alliée pour conquérir Tara : la patience !

Une seconde ballade est prévue fin de journée mais il faut d'abord que Gucci... emprunte les escaliers !! Ce ne fut pas non plus une mince affaire car il ne les descend pas mais les dégringole ! Il ne parvient donc pas à gérer le virage et se prend le mur en pleine truffe à tous les coups !! SmileyCentral.com

Quant à Tara, elle l'ignore autant que possible et lui montre les crocs dès qu'il fait une tentative d'approche mais nous n'assistons pas à un combat de chiffonniers et nous avons des raisons de croire que ça ne peut qu'aller mieux...

Monsieur Bigoudis se sent de mieux en mieux et il a craqué pour un jouet de la p'tite qu'il apprécie beaucoup !



Par contre, ça plaît moins à Tara-tatouille !

"Déjà que je ne t'ai pas invité, t'avise pô de toucher à mon jouet !"


La soirée fut plus calme, bien que Tara n'accepte pas de rester dans la même pièce que lui.

Par contre, Gucci avait du mal à trouver sa place pendant la nuit. En fait, il aurait bien voulu passer sa nuit dans la chambre... sur le lit ! Alors on a gentiment fait comprendre au pot-de-colle que le lit n'est pas sa couche... Il comprenait bien le message mais il l'effaçait de sa mémoire après une demie-heure ! 

Après m'être levée quatre fois, j'ai regardé l'heure : 2h30... Bon ben, on va fermer la porte aux deux tiers et voir ce que ça donne...

Le grand bonhomme n'a plus insisté mais il a terminé sa nuit (entrecoupée d'aboiements car pas habitué aux bruits) couché devant la chambre !...
Repost 0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 12:47
Après nous être remises de nos émotions suite à la disparition de Loulou, nous avons voulu faire une bonne action en sortant un chien d'un refuge ou d'une S.P.A.
C'est ainsi que nous avons -après mûre réflexion- décidé d'adopter Kira, une femelle croisée Husky de 3 ans.

undefined

Cette brave et sympathique petite chienne, affectueuse et pleine de vie nous a tout de suite tapé dans l'oeil. Habituée à la vie de famille, cela semblait être le chien idéal pour la maisonnée !

undefined

Hein oui que j'ai du charme avec mon oeil bleu et mon oeil brun ?!

undefined

La première rencontre avec Tara lors d'une promenade près du refuge s'étant bien déroulée, nous avons ramené Kira à la maison la semaine suivante.

Les chiens se sont à nouveau rencontrés à l'extérieur lors d'une ballade...
 
undefined

...et nous avons même lâché Kira pour qu'elle et Tara se découvrent davantage et librement :

undefined

Bon, tu viens ou quoi ?!

undefined
 
Puis nous sommes rentrées toutes ensemble à la maison. Malheureusement, la hiérarchie s'est installée au détriment de Tara. Adorable chien de famille, Kira est néanmoins dominante, possessive et exclusive envers ses maîtres. Aussitôt qu'elle nous a à son tour adoptées, elle a littéralement empêché Tara de nous approcher au point d'être agressive et de la mordre à deux reprises...

Dépitées et très tristes devant ce constat, nous n'avions d'autre résolution que de la remettre au refuge. Il n'était pas ici question d'un problème d'éducation mais d'un instinct propre à un chef de meute qui a tôt fait de s'approprier son nouveau territoire et d'y imposer sa hiérarchie. Tara n'osait plus quitter son panier, elle était terrorisée et il était hors de question de nous faire subir ce calvaire...

C'est donc avec grande tristesse que nous avons déjà dû nous séparer de cette néanmoins douce boule de poils.

Si vous êtes sérieux et à la recherche d'un magnifique chien qui fera le bonheur de tous (pour autant que vous n'ayez pas de chien), vous pouvez contacter la S.R.P.A. d'Arlon en Belgique pour l'adopter.

Voici un descriptif du chien somme toute assez explicite vu le peu de temps que nous l'avons gardée :

Kira est un adorable chien de famille. De nature très affectueuse, elle vous accueillera ainsi que votre famille à cœur ouvert ! C’est une chienne pleine de vie qui a besoin du contact de ses maîtres et de se dépenser physiquement pour être heureuse. Habituée à la vie de famille, elle en comprend les règles. Elle connait l’ordre « assis » et est disciplinée puisqu’elle ne rechigne pas à aller se coucher dans son panier quand on le lui demande.  Elle est propre, calme, n’aboie que lorsque c’est nécessaire, elle n'est  pas malade en voiture et apprécie beaucoup la compagnie en vous le rendant naturellement par ses nombreuses marques d’affection.
Pour rendre les promenades plus agréables, elle aurait besoin d’apprendre la marche au pied car elle tire un peu sur la laisse. Cependant, lors de longues ballades en campagne ou forêt, elle a déjà été lâchée. Elle reste à bonne distance et revient joyeusement quand on l’appelle. Les promenades accompagnées d’autres chiens qu’elle connait ne posent pas de problème mais il faut éviter de l’adopter si vous possédez déjà un chien à la maison car elle est dominante et exclusive, ce qui veut dire qu’elle empêchera, voire interdira son congénère d’approcher ses nouveaux maîtres à la maison ! Du moins, ce n’est pas du tout envisageable si vous possédez déjà une femelle.
Kira est donc un excellent chien qui s’adapte très facilement à une nouvelle situation et destiné à une famille qui saura lui procurer un bon exercice quotidien et des soins comme toute famille qui se respecte.
En ce qui concerne ses repas, faites la transition vers une nourriture de votre choix en douceur. Il faut au début mélanger des boîtes de viande à la nourriture sèche pour qu’elle veuille manger (comme ce qu’on lui donne au refuge). Il est préférable de scinder sa ration en deux (matin, soir), voire trois prises par jour.

*Cliquez ici pour voir son album photo* 
N'hésitez pas à nous contacter ou à contacter le refuge si vous désirez obtenir davantage d'informations.

J'en profite pour remercier le travail formidable de tous ces passionés d'animaux et bénévoles pour leur dévouement et leur gentillesse.

*Merci* 

Ca y est ! J'ai reçu la confirmation de la S.P.A. : Kira a été adoptée !!! Elle est partie dans une famille où il n'y a pas d'autres animaux. Ils ont trois enfants et tout s'est très bien passé... J

Repost 0
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 12:21

Vous êtes-vous déjà tenus devant la dernière porte de votre couloir existentiel ? Où à deux doigts de la franchir, vous avez été ramenés soudainement d'où vous veniez... parce que ce n'était pas votre heure...

Le 30 septembre, j'ai été victime d'un accident lors de la promenade du soir. Loulou ayant été malade depuis la veille, ma maîtresse l'a suivi de près pour le "contrôler". Moi je me défoulais en chassant les petites bestioles alentour. Une voiture est arrivée sur le chemin qu'on empruntait habituellement et ma maîtresse a traversé en tenant Loulou pour faire ralentir le véhicule. Elle m'a alors rappelée mais elle ne pensait pas que je reviendrais dans son dos et lors de ma course folle, comme je sortais des buissons, je n'ai pas vu la voiture et j'ai heurté de plein fouet le pare-choc avant. Ni le conducteur, ni ma maîtresse ne pouvaient faire quelque chose, même si elle a culpabilisé de m'avoir rappelé au "mauvais moment". J'allais tellement vite qu'il n'aurait pas su m'éviter et malgré mon système de freinage des quatre pattes motrices, le choc a été inévitable... et violent.

Tout a été très vite et j'ai rapidement compris que je ne retrouverais sans doute pas de si tôt l'usage de ma patte postérieure gauche : elle était en sang, elle semblait brisée de toutes parts, la peau était arrachée des doigts jusqu'aux métatarsiens.

Je suis restée debout, traumatisée, sans pouvoir poser la patte et... je serrais les dents.

Heureusement, cela ne s'est pas produit loin de la maison, j'ai donc pu être transportée rapidement à la clinique vétérinaire d'Eselborn (Tierklinik Eyschen), à une vingtaine de minutes de Hosingen. Je souffrais tellement et j'étais tellement apeurée que je n'ai pas pu m'empêcher de me soulager dans la voiture.

En arrivant, le sang continuait de couler mais on ne pouvait rien faire sans connaître l'étendue des dégâts. En m'auscultant, la vétérinaire a dressé un constat assez alarmant : "hmm, je ne sais pas si la patte sera à nouveau irriguée... cela ne servira peut-être pas à grand-chose que je la recouse...". Que voulait-elle dire ? Que c'était fini ? Que j'étais condamnée ? Cela a suffit à vaire vaciller ma maîtresse. Elle est devenue aussi blanche qu'un maccahbée et la véto l'a forçée à s'allonger... une patiente de plus à traiter !

On m'a mise sous perfusion et après que ma maîtresse se soit remise de son malaise, j'ai été transportée dans une pièce voisine pour faire deux radios. C'est l'endroit où on vous demande de poser votre membre blessé de manière telle que ça vous fait encore plus mal !

Oh miracle ! Il n'y a rien de cassé ! Voilà une nouvelle qui soulage tout le monde ! Le diagnostic est donc moins préoccupant que nous le pensions. Seuls une veine et un tendon ont été touchés en plus de la peau déchirée. 

Je repasse dans la salle d'op et la vétérinaire s'apprête à m'endormir pour me recoudre...

Je luttais pour rester éveillée : cela se traduisait par des spasmes qui me faisaient sursauter, mais dans les bras de ma maîtresse, j'étais rassurée et l'anesthésiant a eu raison de mon obstination !

Ma maîtresse a préféré quitter la salle lorsque la vétérinaire a soulevé la peau et a commencé par me raser la patte pour me recoudre... Elle avait quand même intérêt à rester debout pour me ramener ! Heureusment qu'elle était accompagnée de son amie pour m'amener jusqu'ici et me soutenir.

Après une bonne demie-heure (une éternité pour ma maîtresse !), la vétérinaire m'a posée par terre et je me suis réveillée lentement. Ma maîtresse et son amie étaient toujours là, ouf ! J'ai eu de nombreux fils et un grooooos pansement mais au seuil de l'inconscient, je n'étais pas capable de marcher droit, encore moins sur trois pattes.

Ma maîtresse s'est de nouveau installée dans le coffre de la voiture avec moi pour le retour et arrivée à la maison, j'étais exténuée. Loulou a été sympa et il a bien voulu me prêter son panier pour que j'ai mes aises !

1er-jour.jpg

J'avais une pauv' tête et l'air abattu... Le regard seul suffit à traduire mon mal être.

Le lendemain, il m'était toujours impossible de poser la patte et on me portait pour descendre les escaliers ou pour me conduire dans le jardin. Ma patte avant droite a été rasée pour me mettre sous perfusion
 
3--me-jour.jpg

Grooos plan sur le grooos pansement !

patte.jpg

Pour aller à l'extérieur, j'ai dû enfiler une petite botte pour éviter de souiller ou de mouiller le bandage. 

jardin.jpg

jardin-face.jpg

Le troisième jour, je pose le bout de la patte au sol mais ça me fait mal. Ce qui m'ennuie davantage, c'est que je ne peux pas m'extérioriser ! Mais ça ne m'empêche pas vraiment de faire la sotte, même sur trois pattes !

jardin-course.jpg

Mon terrain de promenade se limite au jardin et les ballades dans les bois ainsi que le dressage commencent à manquer. Je me contente seulement de piquer des sprints dans le jardin pour faire fuir les oiseaux, les chats et les personnages imaginaires issus de ma fantaisie de chien-trouillard-qui-fait-semblant-d'être-le-plus-fort !

jardin-course-pose.jpg

A la maison, pour éviter de me faire patienter, j'ai le droit de manger en même temps que Loulou. Pendant qu'il dévore le contenu de sa gamelle dans la cuisine, j'engloutis mes croquettes dans le hall où j'ai plus de place pour manoeuvrer !

mange6-10.jpg

hall2.jpg

Les médicaments que je prends (antibiotiques, anti-douleurs) me soulagent beaucoup sans m'assoupir. Tous les deux jours, on doit changer le pansement. C'est le moment de constater que ma patte est toujours gonflée et chaude. La vétérinaire fait remarquer à ma maîtresse qu'il faut absolument éviter de me laisser courir, même si je ne pose pas franchement la patte, au risque de voir les chances de guérison s'amenuiser puisque la peau est susceptible de ne pas se regénérer. Me voilà donc obligée d'être tenue en laisse dans mon propre jardin ! Pffff !

Dans mon panier, j'ai trouvé le moyen pour ne pas me coucher sur la blessure !

sur-le-dos.jpg

Là, je suis dans le bureau. Le parquet, c'est agréable et puis ça fait un peu effet "caméléon", vous ne trouvez pas ?

2-10-bureau.jpg

Après une semaine, je pose la patte comme si rien ne m'était jamais arrivé. Je comprends donc difficilement qu'on m'empêche de faire la bringue ! Même quand je fais une pauv' tête !!

jardin-suffit.jpg

(Beaucoup) plus de peur que de mal ! Après tout, vu qu'il n'y a eu ni fracture, ni dislocation, je me rétablis assez vite et je ne comprends pas pourquoi il faut que je garde cette foutue moufle blanche à la patte ! Cela guérit rapidement mais ma maîtresse voit tout de même son stock d'heures supplémentaires et de jours fériés s'amenuiser peu à peu ! Il faut donc trouver une solution et je suis partie en vacances chez mes copines !! La Poelmans Family m'a accueillie les bras ouverts et ils se sont tous bien occupés de moi. J

Je vous présente Sonia (bouledogue français). Il ne faut pas se fier à sa taille, elle a toujours le dernier mot !



Elle prend souvent part aux discussions autour de la table...

Sonia12-10.jpg 

...et adoooooooore se faire gâter !

Sonia-g--t--e.jpg

Et voici Louna, le doux berger allemand de la maisonnée. On fait parfois des courses folles sur le terrain de foot, derrière la maison. Il faudra patienter jusqu'à mon rétablissement complet avant d'y songer.

Louna12-10.jpg

Sonia, Louna et moi. Les trois nanas poilues qui se font des bisous :



Il y a aussi deux chats noirs que je regarde fixement avec une obstination sans bornes ! J'aimerais qu'ils se mettent à détaler pour pouvoir leur filer le train mais ils se moquent complètement de moi et sont plutôt du genre à me narguer à longueur de journée !

A mesure que la plaie est soignée et vu que les pansements sont changés tous les deux jours, on peut voir l'évolution de la blessure vers la guérison. Après trois semaines, il est temps de m'ôter les nombreux fils.
Je passe donc sur le "billard" pour l'intervention qui est vraiment douloureuse. Oui je serre les dents, oui je souffre car cela me fait saigner et l'assistante n'est pas très douce, mais bon, il faut bien y passer.



patte-fils13-10.jpg

Je peux vous garantir que par rapport au premier jour, c'est beaucoup plus beau à voir !

patte-profil.jpg

J'ai vraiment été super sage, pourtant j'ai saigné quand on m'a ôté les fils et ça m'a fait un mal de chien !

De retour à la maison, je m'effondre -épuisée- dans la soucoupe volante de Loulou...

sieste13-10.jpg

Je garde encore le pansement deux jours et je vais ensuite en vacances chez Maminou et Papilou, mes grands-parents humains ! Je les connais bien mais je n'y ai jamais passé la nuit seule... je veux dire... sans ma maîtresse ! J'ai donc l'impression d'être abandonnée et je passe la nuit à faire les cent pas dans le hall. Lorsque ma maîtresse revient du boulot, je lui fait une fête qui soulève son coeur jusqu'au bord des yeux ! Juste pour qu'elle se souvienne de ne plus me laisser en plan ! Finalement, tout se passe bien. Comme j'ai compris qu'on venait toujours me rechercher, je n'ai pas de problème la deuxième nuit et tout le monde dans la maisonnée peut dormir comme des loirs !

Le pansement ne tient plus que par sympathie et sur approbation du vétérinaire, on décide de l'enlever, manière de laisser respirer la patte.

sans-fils.jpg

La peau était bien déchirée mais cela s'est très bien rétabli...

patte-profil-sans-fils.jpg

...et les poils repoussent déjà à certains endroits.

sans-fils3.jpg

Je garderai sans doute quelques cicatrices mais le principal est que je puisse mouvoir ma patte comme avant. Quand on est berger malinois, on a la vivacité et le punch dans la peau, il vaut mieux que les membres tiennent le coup pour supporter toutes nos cabrioles !

Je vous présente celle qui m'a sauvé la patte ! J'ai nommé le Dr. Eyschen : la virtuose du scalpel !
Non seulement elle fait un travail de main de maître mais elle est d'une gentillesse à toute épreuve, d'une grande disponibilité. Son calme n'a d'égal que sa patience. Bref, entre ses mains et son savoir faire, je n'ai eu aucune peine à me sentir à l'aise... ce qui n'est jamais le cas habituellement avec les "étrangers".

v--to20-10-2.jpg

Je suis sa petite "Mäuschen" (petite souris) et elle me dit toujours que je suis braaaffff !!
Sans prétention, j'avoue que je me comporte toujours sagement, sans broncher, sans grogner. Du coup, j'ai droit à des petits biscuits comme récompense !

v--to20-10.jpg

Une visite de routine, manière de s'assurer que tout va pour le mieux. Dans la salle d'attente, il y a un tas de photos au mur de petits patients comme moi ! Visiblement tous contents d'avoir bien été soignés...

salle-attente.jpg

Un grand MERCI au Dr. Eyschen et à toute son équipe. MERCI à tous ceux qui ont pris soin de moi et à toutes les personnes qui ont pris de mes nouvelles. Cela m'a fait chaud au coeur...


Il est à noter que ce blog a été créé dans un but purement personnel. Le contenu des articles n'engage que son auteur. S'il est fait référence à une personne, c'est avec le consentement implicite de cette dernière et cela ne constitue en aucun cas une forme de publicité gratuite de quelque nature que ce soit (en l'occurence pour l'exercice de sa profession). L'auteur a conscience que les médecins-vétérinaires sont soumis à un code de déontologie stipulant que toute forme directe ou indirecte de publicité est interdite et souhaite préciser de manière explicite qu'il n'en est ici nullement question. Merci pour votre bon sens.
Contact :
Emgie (xingfingers@hotmail.com).

Repost 0
3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 15:42
Ma première expérience de cours à l'école ayant été une tragédie, on n'a rien trouvé de mieux que d'en remettre une couche et de m'y faire participer tous les samedis après-midi !
 
 
Comme je fonctionne "à l'habitude", ça s'est mieux passé après trois, quatre leçons. Ce qui était une corvée au début est devenu un défoulement par la suite ! La crainte à progressivement cédé sa place à la curiosité mais la partie est tout de même loin d'être gagnée avec mes congénères.
Je donne l'impression de vouloir jouer avec eux mais on discerne à peine l'envie de l'agressivité (liée à la crainte), il y a donc du chemin à parcourir mais comme pour tout apprentissage, cela nécessite du temps et de la PATIENCE ! Bon, quand il faut y aller...
 
 
Durant les leçons pour le p'tits poilus, on fait divers exercices :
  • quelques pas en marchant au pied (les yeux rivés sur le p'tit biscuit que tient le maître !) ;

  

  • slaloms en marchant (plus ou moins au pied !) autour des piquets d'Agility ;

 

  • passage dans un tunnel souple et rigide ;

Heu... si vous me cherchez, je suis déjà dehors !!

  • ponts de cannettes et couvercles métalliques ;

Je vous montre comment on fait :

  

...et hop ! Ca passe :-)

  • fines banderoles plastifiées qui font du bruit (j'aime pô ça !) ;

  • rappel au pied avec la laisse, puis on s'assied, ça fait "bien élevé" ;

 

  • et mon sport favori : sprint "à fond la caisse" vers le maître !

Ouaaiiiiss, ça c'est mon truc, on y retourne ?!

Petit poilu deviendra grand !
 
Ce n'est pas le tout de faire la sotte à la récré, mais il faut à présent penser aux choses sérieuses et je passe dans la cour des grands !
 
En effet, je commence le RCI (Règlement de Concours International). Comme son nom ne l'indique pas et pour les néophytes, il s'agit d'un sport canin englobant trois disciplines : l'obéissance, le pistage et le mordant. Pour ceux qui considèrent le mordant comme une discipline qui n'a pour but que d'assouvir l'égo du maître peu sûr de lui ou d'exacerber l'agressivité de son chien, je conseille de lire le passage d'un livre sur le malinois écrit par Claire Dupuis.* :-)
 
Au début, c'est très simple : on me demande de jouer ! Fastoche :-) Je dois courir après un torchon tenu par un pantin qui fait le comique sur la pelouse !
J'ai plus envie d'attraper ses mains ou de courir après ses mollets au début mais ça me plaît beaucoup ! Du torchon, je passe au long boudin et rapidement j'essaie aussi la "demi-manche en toile" qui ressemble plus à un sac à main ! Je ne vous dis pas comme je suis super rapide : après Tara la Frite, voici Tara la Flêche qui fonce tout droit dans le mille ! C'est mon sport favori...
 
Bon, il y a quand même deux choses que j'aime moins : c'est d'attendre mon tour seule dans la voiture et d'entendre les cochons pousser leurs hurlements de détresse dans l'abattoir qui est situé près du terrain d'entraînement. On peut s'habituer à tout mais je doute que mon p'tit coeur puisse se faire à ces horreurs sonores...
 
Le 30 novembre, je commence les exercices d'obéissance avant le mordant, mais tant qu'on joue avec la balle, tout m'amuse ! Ainsi, j'apprends la marche au pied, l'assis, le couché et je m'en sors plutôt bien. Plus tard, il est question de sauter une palissade et un mur de planches mais je vous en parlerai davantage lors d'un prochain épisode...
 
 
* Le Mordant
 
Lorsqu'on parle de "chien mordeur", on pense inévitablement à l'animal méchant et dangereux qui a blessé une ou plusieurs personnes. C'est pourquoi le terme de "mordant" désignant les exercices sportifs de défense semble rébarbatif et effrayant aux oreilles du néophyte. En fait, il faut faire une complète distinction entre le chien mordeur, et celui "ayant du mordant", qui n'ont généralement rien à voir entre eux.  ./..
Le mordant sportif correspond à une pulsion sportive et ludique, et est en de nombreux points comparable avec les arts martiaux. Certes, il y aura toujours des individus mal intentionnés, frustrés et caractériels, qui utiliseront leur force pour en agresser d'autres. Mais l'immense majorité des pratiquants d'arts martiaux, ou autres sports de combat, sont des athlètes bien dans leur corps et dans leur tête, et grâce au défoulement régulier de leur énergie, plutôt plus équilibrés et moins agressifs que la population moyenne. Emmener un chien dans un club d'éducation pour le faire mordre correspond exactement à faire pratiquer le karaté par un adolescent plein d'énergie. ./..
Pour conclure, souvenez-vous que dresser un chien à mordre ne le rend pas méchant, au contraire !
 
"Le Malinois", Claire Dupuis, Editions De Vecchi.
Repost 0
20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 17:04

Ca y est ! J'ai eu mes rappels de vaccin depuis le 15 septembre et je peux faire le tour du monde sans risquer de me choper un virus ! D'ailleurs, chez la véto, MEME PAS PEUR ! Je n'ai pas pleuré lors de l'injection. D'accord, on m'avait donné une croquette pour que je la ferme mais j'ai tout de même été très sage ! Je vous avais dit que j'étais une grande fille ! D'ailleurs, je deviens de plus en plus civilisée. Si, si : je ne tire pas (de trop !) sur la laisse quand on me promène et je m'assied (presque chaque fois !) quand on me le demande. Quand on revient de promenade, inutile même qu'on me somme l'ordre "Assis", je comprends que je dois le faire pour qu'on m'enlève la laisse (j'ai copié sur Loulou mais chuuut !).

 

Je comprends aussi quand on me dit "reste" (mais pas trop longtemps, j'ai autre chose à faire !) et "descend" (quand, les deux pattes sur la chaise, on m'interdit de regarder ce qu'il y a à manger sur la table).

Ah oui, j'allais oublier. Il y a aussi un ordre que j'entends un bon millier de fois par jour : "NON" !!! Oh, croyez bien que j'en ai saisi le sens. C'est juste que ce n'est pas marrant de s'y soumettre alors je teste un peu les nerfs de ma maîtresse !

Donc je suis vaccinée et je peux commencer l'école maternelle à Ettelbrück. Bah, ça ne devrait pas poser problème, je vais aller y faire la loi mwa ! Il faut dire que je suis plutôt blindée : tout d'abord, j'étais la plus grande, la plus forte et la plus canaille à l'élevage. Même mes frères étaient tous plus petits que moi ! Ensuite, dans mon nouveau "chez moi", le temps de m'y faire et hop ! peur de rien la nana ! On m'a habituée à Loulou, aux vaches (mais je trouve que ça sent mauvais !), aux moutons, aux chevaux, à tous les bruits bizarres d'engins divers comme l'aspirateur (je lui ai déclaré une guerre sans merci !), la pelleteuse, la visseuse, la bétonneuse, les tracteurs, la télé (qui aboie parfois mais je ne sais pas comment les poilus rentrent dedans !),... En bref, j'assuuuure !

Alors ce ne sont pas quelques chiots plus petits que moi qui vont m'effrayer !

 

Et pourtant... *Soupir* 

 

Le premier cours fut catastrophique, j'étais traumatisée ! Ils me faisaient tous peur et j'ai passé toute la leçon à aboyer sans relâche. Dès qu'un chiot s'approchait de moi, soit je partais en courant, soit je me terrais au sol en soumission totale (vraiment totale si vous voyez ce que je veux dire !). Et il m'est arrivée de "claper" celui ou celle qui s'avancait trop près de moi. 

Comme si ça ne suffisait pas, on m'a fait passer dans un tunnel souple et au travers de cannettes qui pendouillaient bruyamment sur le terrain. Hé ho, je ne suis pas une bête de cirque moi ! Ca suffit, rentrons ! C'en est trop pour mon p'tit coeur, je suis mieux à la maison...

 

Repost 0